Les piliers de la terre ...

Publié le 5 Décembre 2011

Petit clin d'oeil au roman historique de Ken Follett que j'aime beaucoup, et dont l'action se situe en Angleterre au 12ème siècle...pour ceux et celles qui ne connaissent pas, vous pouvez toujours en apprendre un peu plus ICI  ou LA, et l'adaptation tv (que je n'ai pas vu) c'est par LA

 

Nous voilà donc à la fin du 1er week end de décembre, qui voit la motivation revenir à grand galop...ou au moins à un trot soutenu (oui j'ai fait un peu d'équitation dans ma prime jeunesse...petit clin d'oeil moqueur à mon chéri, j'me comprends, enfin bref !).
Dans la brève de vendredi, je parlais pilier et évoquait jointage à la chaux...et bien PILIER aura été le mot du week end.
Trop frais pour la chaux qui doit être travaillée à au moins 8 degrés, et en arrivant sur le chantier à 7h30, c'était peut être un peu juste, même si pas impossible. Toutefois la décision de ne point entamer ce travail fut la bonne, car faire les piliers seul aurait été un peu plus long et fastidieux.

DONC, les piliers pour quoi faire et comment donc ?

Le but du jeu c'est de monter une séparation salon-grange, pour ce faire, il nous faut un mur, mais pas n'importe lequel, ni n'importe comment...
Après renseignements, questionnements et réflexions intenses, nous avons choisi de procéder par l'assemblage d'éléments de piliers en béton - 10 éléments par pilier - jointage avec du mastic de maçonnerie entre chaque , les chainer évidemment à l'intérieur (ferraille à béton quoi), et de couler le béton in-situ n'est ce pas, au fur et à mesure de l'assemblage.


Comme ça, ça parait simple, et effectivement, ça l'est...

Au départ on place le 1er élément, on fait de jolis dessins à la craie, on perce 4 trous dans la semelle d'assise (ou fondation ou seuil, appellez ça comme vous voulez) pour y ficher la ferraille qui renforcera la structure du pilier...

En images et pour ceux qui ont la flemme de lire,  dans l'ordre ça donne ça :

 

 

 

pilier1-copie-2 

pilier2

pilier3.jpg

 

Ce qui est un peu plus compliqué à gérer, c'est le fait qu'il n'y ait pas UN SEUL  ELEMENT qui soit droit, ou à la même taille exactement, il faut donc choisir 2 faces sur les 4 qui devront être elles, parfaitement de niveau... 

 
Outre ça, une fois que ta ferraille est insérée, elle culmine à 2.80 m environ...et toi tu fais 1.63 m, ton mari 1.75 m ....et l'élément est lourd, trèèèès lourd...donc l'Homme Fort coupe un peu de ferraille pour qu'on arrive à 2.50 m...ceci dit toi tu n'as toujours pas grandis entre temps !
Donc il faut se lancer un peu dans un numéro de cirque pour arriver à jouer aux légos correctement !
L'Homme fort sur l'échelle, la Faibe Femme lui passe l'élément béton que l'Homme Fort à son tour passe au dessus de la ferraille, fais redescendre un peu jusqu'à ce que la Femme Faible le réceptionne et fasse "glisser" jusqu'en bas.
Bon l'Homme Fort est rapide et redescend vite de son promontoire pour aider à poser le bloc, vérifier le niveau bla bla bla....et rebelotte on recommence, on monte, on descend, on mastique, on coule et on vibre le béton tous les 3 éléments environ, et on répète encore l'opération etc etc etc...

Nous décidons de monter les piliers à 6 ou 7 éléments, dans un premier temps, pour laisser sécher et que ça fixe correctement sans bouger.

Bien évidemment, à Midi, j'avais un peu mal aux reins, et c'est donc mon fils, grand gaillard d'1.70 qui a pris le relais de sa môman aux côtés de son pôpa pour une partie de l'après-midi et le dimanche matin pour achever la tâche.
Au final, les 6 piliers sont montés et terminés/scellés/bétonnés à 10 éléments.

 

pilier4.jpg

pilier5.jpg

 

 

BRAVO QUOI ! Mission du week end remplie. J'applaudis des 2 pieds et des 2 mains !

Bon là comme ça sur les photos, c'est pas exceptionnel j'avoue, m'enfin ça donne une idée du travail réalisé, et nous on aime bien voir les choses étapes par étapes .

Mais ensuite, qu'y aura-t-il entre et sur ces piliers ?
Au dessus, viendra se fixer une poutre de charpente de 7.50 m de long, à priori section 12x30, très certainement doublée (donc 2 poutres pour ceux qui ne suivent pas du tout, qui ont du mal, c'est lundi on sait ce que c'est !) fichée à chaque extrémité aux  murs.
Ces poutres (qui n'en feront qu'une donc toujours pour ceux qui ont vraiment du mal ....)    accueilleront l'ossature métallique et cloisons de plâtre/isolation au dessus et une partie de la structure de la mezzanine y prendra appui.

En dessous de ces poutres et donc entre ces piliers, cloisonnement et isolation bien sur, en ossature bois.

Et ainsi, la grange deviendra salon ! Shalom ! 

 

Et comme je suis une artiste dans l'âme, tu as de la chance ami blogueur, c'est pour toi, c'est cadeau : 


 pilier6-et-explics.jpg
Facile de reconnaitre les cloisons, l'escalier et la mezzanine....non ? 


Rédigé par La Burgonde

Publié dans #Carnet de chantier

Repost 0
Commenter cet article

jocelyne jacolin 18/12/2011 18:08


j'aime bien le plan dans le futur... et l'énergie de mon petit fils...  bravo et bon courage à tous ceux qui participent.

La Burgonde 18/12/2011 20:49







petit troiz' 11/12/2011 00:38


waouhh ! la classe à Dallas, ouais je sais j'aime bien cette expression supre naze ! Bises les burgonds !

La Burgonde 12/12/2011 19:50



ah je connaissais pas cette expression tiens 



travaux-maison.chris054.over-blog.com 06/12/2011 07:27


Bonjour!


Super, les explications avec dessins!


Gros travail, ces piliers! mais derrière, si c'est la grange, comment on y va? Je ne vois pas de porte!


Bonne continuation pour la suite...

La Burgonde 06/12/2011 10:29



j'ai oublié dans mes dessins de faire la porte ,derrière les rouleaux de laine de verre il y  a déjà une ouverture
présente ;)
Pour le passage du salon à la grange, rien n'est fixé, soit 1 porte, soit 2 car cette partie verra peut être 2 chambres par la suite en rdc surélevé...c'est une autre histoire pour plus tard =)