Réduire les coûts = réduire la conso !

Publié le 14 Septembre 2013

En ces temps malheureux, on serre encore un peu plus les cordons de la bourse, non pas pour garder précieusement le peu qu'elle contienne, mais plutôt pour éviter que ce peu là n'en glisse trop vite à l'extérieur.

Au vu de la note (salée) d'électricité et malgré l'utilisation au mieux des HC pour faire tourner linge et chauffe-eau, et la mise au minimum des radiateurs dans les chambres des enfants l'hiver dernier, l'attention portée n'a pas visiblement été suffisante.

La facture estimée qui s'apprête à arriver vaudra pour la période Mi-Juillet à Mi-Septembre. Et elle nous semble exhorbitante. Tant pour le prix que pour la conso.
Hors durant la majeure partie du temps, nous avons été absents cet été. Le lave-linge a tourné en HC mais aussi en HP parfois c'est vrai... le lave-vaisselle est mort avant l'été donc 0 conso de ce côté. Alors on se tourne du côté des 2 ventilos qui ont tourné quelques nuits... ou du côté des chargeurs multiples non débranchés aussi... la pompe du puit pour arroser le jardin le soir ? Sûrement un peu, et celle de la piscine qui a dû tourner 3 semaines... pourtant la 1ère année la conso n'avait rien eu à voir et la pompe avait fonctionné plus longtemps... Alors assurément, tout joue... mais surtout le chauffe-eau. De 3 h par nuit, on vient de le passer à 1h30 de fonctionnement. Dire qu'on n'avait pas le budget pour un thermodynamique à l'époque.

Les chiffres sont relevés, chacun dans la famille est sollicité pour faire un effort :

- bien éteindre les lumières et ne les allumer que si nécessaire, (ampoules/lampes éco)
- débrancher ce qui n'est pas utile,
- couper l'alimentation à la prise le soir (là ou la tv, la box et les consoles sont branchées),
- couper complètement les radiateurs des chambres le matin pour ne les rallumer qu'à 17 h au retour. (on finit de s'occuper des entrées d'air mais y en a quasi plus)
- faire les tournées de linge uniquement en HC et tant pis si on oublie un soir, ça attendra le suivant.
- ne plus faire griller le pain qu'au poêle à bois (donc l'hiver). Hors saison, on s'en passera. (on est assez fans de pain grillé, c'est balot)

Je ferai un relevé tous les 2 mois jusqu'en septembre prochain,
pour un comparatif significatif.

Et vous, que faites-vous pour réduire la facture ?

Rédigé par La Burgonde

Publié dans #La Vie de Chantier

Repost 0
Commenter cet article

Stéphanie 14/09/2013 17:52

Nous nous sommes au fioul donc cette année ça été l'horreur !!!! Donc nous avons été 1 mois sans chauffer (heureusement pas d'enfant chez nous) !! car c'est 600 € d'un coup pour remplir une 1/2 cuve ... Sinon niveau électricité nous ça va (chaudière à condensation). Vous avez de gros volume non ? nous les plafonds sont bas chez nous ... Bon courage en espérant que l'hivers soit moins rigoureux et moins long ;)

Sarah de La Burgonde 14/09/2013 18:40

Le fuel on a donné quand on était en location, super confort mais super cher ces dernières années c'est vrai. En 2003 lorsque nous avons emménagé dans une maison de ville au fuel, le litre était alors à 33 centimes !!! Du bonheur et on n'avait pas peur de chauffer. Quand on a quitté ce logement pour la Burgonde en 2012, le litre variait entre 95 et 98 cts, avec une fois un dépassement à 1 € ! Une folie et on ne chauffait plus trop du coup :{ On se souvient même d'une panne pour un Jour de l'An !! Pour en revenir à l'electricité, oui de gros volumes, mais seules les 3 chambres sont aux radiateurs à inertie, avec chacune un volume compris entre 30 et 37 m3. Pas la mer à boire :/
Le reste tourne avec nos 2 poeles à bois. Et cet été, je jure que ce n'est pas nos 3 radiateurs qui ont causé les chaleurs caniculaires en France =))